Décorer son appartement ou sa maison dans un style d'inspiration berbère ? Est-ce une nouvelle tendance de décoration intérieure ou un nouvel esprit de décoration ? Ou alors serait-ce la nouvelle voie à emprunter pour se sentir bien chez soi ? C'est un peu de tout cela à la fois.

Les Berbères ne sont pas directement à l'origine de cette tendance déco nature. Elle est dans l'air du temps depuis que l'on se préoccupe de l'état de santé de la planète. Bien avant cette prise de conscience écologique tardive dans nos sociétés contemporaines, les anciennes populations adaptaient naturellement leurs comportements en fonction de leur environnement immédiat. Il était naturel de cultiver son propre jardin, de réutiliser les déchets comme les épluchures pour fabriquer du compost et de programmer des interventions de désherbage en fonction des phases lunaires. L'agriculture biodynamique était étonnement développée, bien avant d'être enseignée comme aujourd'hui.

Les Berbères entretenaient eux aussi des rapports très respectueux envers leur environnement. Leur tradition d'élevage des ovins et des caprins dans le massif du Moyen-Atlas remonterait à plusieurs millénaires. Les archéologues et les ethnologues, qui se sont penchés sur les vestiges et artéfacts préhistoriques révélés par des fouilles au Maroc, ont estimé que le pastoralisme chez les Berbères avait précédé les débuts de l'agricuture au cours de l'époque néolithique, il y a environ 9000 ans ...

Beni Ouarain

Dire que le travail de la laine chez les Berbères a une origine très ancienne devient presque un pléonasme. Il apparait évident, par simples déductions logiques, que le mouton a probablement permis aux ancêtres des Berbères de s'installer durablement sur les hauteurs du Moyen-Atlas. Car si les Berbères rejoignaient les hauteurs des massifs montagneux en été avec leurs troupeaux, ils redescendaient probablement à l'automne pour passer l'hiver dans les plaines où les températures étaient plus clémentes.

Mais la fabrication de vêtements, de tapis et de couvertures en laine a été un moyen décisif pour pouvoir se prémunir contre le froid et ainsi pouvoir passer l'hiver en altitude. Ces impératifs climatiques ont été, très certainement, à l'origine de la tradition des tapis épais en laine naturelle chez les Berbères des tribus Beni Ouarain du Maroc. N'oublions pas que le tapis Beni Ouarain, comme celui des Beni M'guild, était utilisé comme simple couvre-sol faisant office de matelas pour dormir en hiver. Il était une barrière "naturelle" contre le froid, dans cette région du Maroc réputée pour être la plus froide de tout le continent africain en hiver.

Si aujourd’hui nos aspirations nous poussent vers un retour au naturel, c'est avant tout une prise de conscience. Éveillées à la nécessité de respecter l’environnement, nous sommes de plus en plus nombreuses à privilégier les matériaux naturels. Ce sera le cuir pour les poufs ou les fauteuils stylisés, le bois massif ou sculpté pour les tables de salon ou de salle à manger.

Beni Ouarain

Le tapis sera celui des Berbères Beni Ouarain, comme il se doit, et l'osier viendra accompagner écologiquement la déco de ce superbe salon naturo-design. Comme vous pouvez le constater, les Berbères ne sont pas à l'origine de cet élan écologique dans l'aménagement d'un intérieur ou dans nos styles de vie, mais ils l'ont précédé de quelques millénaires selon les toutes dernières avancées scientifiques au Maroc.