Le Design Beni Ouarain, ou comment exploiter au mieux le cachet si particulier d'un Beni Ouarain des Berbères du Moyen Atlas marocain. Aspergeant un intérieur de toute sa splendeur, ce tapis marocain ne laisse pas indifférentes celles qui chérissent l'esthétique d'une décoration intérieure.

Beni Ouarain

Un Beni Ouarain n'a pas son pareil pour ennoblir tout intérieur, quel que soit le style décoratif dans lequel il va s'épanouir. La majesté de ce tapis marocain est célébrée dans tous les cas de figure par les spécialistes reconnus de la déco intérieure.

La cachet d'élégance et l'idée de raffinement accompagnent ce tapis berbère dans l'esprit de toutes celles qui lui ont cédé. Il est, en effet, impossible de résister longtemps au charme dévastateur d'un Beni Ouarain.

Beni Ouarain

L'ambiance créée autour d'un tapis berbère Beni Ouarain est unique. Ce tapis se fait discret, tant que l'on n'a pas posé son regard dessus. On finit par ne voir que lui, dans sa robe blanche, célébrant le mariage réussi de la tradition berbère des tapis en laine naturelle et du cachet intérieur so design.

Par quelle magie ce tapis rural, méprisé, dans un premier temps, par les amateurs de tapis au début du XXè siècle, au profit du tapis royal de Rabat plus prestigieux, est-il parvenu à s'imposer dans le monde si fermé du design d'intérieur ?

Beni Ouarain

Lors de la première foire artisanale marocaine à Paris en 1917, le tapis Beni Ouarain était aux abonnés absents. La vedette revenait alors au tapis en laine rouge orné d'un médaillon, dénommé tapis royal de Rabat.

Mais le tapis Beni Ouarain n'a pas tardé à descendre du Moyen Atlas pour se faire une place au soleil, rejoignant rapidement le panthéon des tapis hors-normes. Son succès ne se démentira plus, ignorant à souhait les phénomènes de mode intérieure dont le tapis Beni Ouarain n'a cure. Il s'invente un monde où tout s'accorde avec sa robe blanche immaculée, pour le plus grand bonheur de nous toutes ...