Il est des tendances qui se confirment, s'inscrivant dans l'air du temps, quelles que soient les époques où elles s'enracinent. Celle que l'on nomme Beni Ouarain, depuis quelques temps, a de quoi surprendre. On en entend souvent parler, évoquée par une amie, une tante ou une sœur, mais elle sort de nulle part. On imaginerait volontiers une nouvelle tendance de déco design impulsée par un prestigieux bureau d'études marketing new-yorkais ou parisien, logé dans un bureau d'une résidence haut de gamme. Difficile de concevoir que cette tendance s'inspire du travail manuel des artisans berbères, des femmes en l’occurrence. Et qu'elle trouve sa source en milieu rural, au plus profond de la campagne marocaine, dans les confins du Moyen-Atlas. Là où l'idée même d'intérieur design n'affleure jamais l'esprit des femmes qui réalisent ces tapis. leurs préoccupations n'ayant pas encore atteint ce niveau.

De leur coté, les femmes berbères Beni Ouarain ne se doutent pas des envies qu'elles suscitent avec ce tapis en laine épaisse. Elles font naître les désirs les plus fous, le rêve de profiter d'un salon spacieux élégamment aménagé. Des plantes vertes monteraient jusqu'au plafond, courbant l'échine sous le poids de leurs feuillage fourni, ployant leurs branches comme pour saluer avec respect le spécimen Beni Ouarain qui s'étend à leurs pieds.

Une grande baie vitrée laisserait passer la lumière, rendant le tapis encore plus blanc. La blancheur des murs rappellerait comme un sentiment de pureté, de parfaite harmonie avec ce tapis marocain d'un village de la charmante campagne marocaine.

Beni Ouarain

L'idée de passer les pieds dans la douce toison de laine naturelle du tapis est un ravissement indescriptible, et procure des frissons rien qu'à y penser. La notion de confort et de bien-être revêt un sens nouveau, le caractère de sa décoration, naturelle voire simpliste, rend ce tapis mystérieux encore plus craquant.

Les doutes ne sont plus permis, il faut prendre l'initiative, se lancer dans l'aventure berbère, acquérir un Beni Ouarain pour toujours sans plus tarder. Le choisir, sans se tromper, n'est pas une épreuve insurmontable, il suffit de s'assurer que la laine a été nouée densément, en passant sa main sur ce tapis. Les doigts ne doivent pas pénétrer facilement à l'intérieur du tapis, et la trame du tapis (sur laquelle sont noués les brins de laine) difficile à observer. On la découvrira en retournant le tapis, pour noter la densité de nœuds.

Le vendeur doit être installé à Marrakech, c'est plus sûr pour un tapis marocain, surtout si vous privilégier l'authenticité du tapis. Un vrai Beni Ouarain a un aspect rustique, des traits irréguliers, des fils de trame dépassent dans les coins du tapis opposés au coté portant les franges. Ces dernières n'apparaissent que sur une seule extrémité du tapis, comme de coutumes chez tous les tapis marocains. Le savoir-faire des berbères garantira un tapis sans odeur, une laine propre, d'une belle blancheur naturelle, légèrement mâte. Sa fabrication à la main vous assure sa longévité, il est conçu pour durer plusieurs décennies, à condition de l'acheter au Maroc.

Un Beni Ouarain et rien d'autre, telle est votre devise à partir d'aujourd'hui, comme cela a souvent été le cas pour de nombreuses amatrices de belles choses avant vous ... elles ne le regrettent pas.