Beni Ouarain - Ce nom ne vous est peut-être pas familier. Il symbolise pourtant à lui seul tout le savoir-faire des Berbères du Maroc dans l'art ancestral du tissage des tapis en laine naturelle à la main. Au-delà du royaume chérifien, c'est tout l'univers de la décoration intérieure qu'il embrasse, étalant son éclatante blancheur dans les appartements les plus designs tout autour du globe.

Beni Ouarain

La réputation de ce tapis peut laisser songeur. Elle rendrait jalouse n'importe quel entrepreneur désireux d'imposer sa patte dans le monde de la décoration intérieure. Combien d'entreprises, proposant des accessoires pour le décoration, du mobilier design ou des tapis, rêveraient d'initier une mode incontournable autour de son produit phare ?

Outre-atlantique, on parlerait volontiers d'un rêve à l'américaine. Il serait question d'une population locale isolée, partant de presque rien, fabriquant depuis toujours un tapis anonyme, et dont le nom s'afficherait désormais en lettres de lumières géantes sur les flancs d'une montagne, à l'instar de la légende d'Hollywood.

Beni Ouarain

Au Maroc, la retenue est de mise, même si les souks des tapis, à Marrakech, Fès ou Essaouira, regorgent de tapis Beni Ouarain accrochés aux murs des échoppes. Le nom Beni Ouarain évoque davantage une tribu berbère marocaine qu'un tapis hors-normes dans l'esprit des marocaines. Elles en ont vaguement entendu parlé par un oncle qui en possède un exemplaire ancien dans son riad. La seule chose dont elles se souviennent, très souvent, est que ce tapis n'est pas fait pour leur bourse.

Beni Ouarain

C'est d'ailleurs le cas de nombreux objets de l'artisanat marocain. Ils font l'admiration de toutes et tous au Maroc, mais peu ont les moyens d'acheter ces merveilles de l'artisanat berbère. Quand une famille marocaine modeste voit un tapis Beni Ouarain rejoindre son salon, c'est avec un silence religieux que les femmes l'observent. Le tapis est accueilli avec l'attention que l'on réserve à un invité de marque. Il fera l'objet de beaucoup d'attention, comme un élément de patrimoine que l'on souhaite protéger.

Les familles marocaines accèdent peu à peu à un niveau de vie décent. Posséder un tapis Beni Ouarain est comme posséder un tapis royal de Rabat. C'est une marque de réussite, comme une fierté étalée dans le salon. Le tapis Beni Ouarain ennoblit sa propriétaire, autant qu'il la réjouit, par sa seule présence dans son salon.